Lorsque l’un de leurs proches décède, de plus en plus de familles choisissent la crémation plutôt que l’inhumation. Bien que répandue, cette pratique reste encore mystérieuse aux yeux des proches, qui n’osent pas toujours demander ce qu’il se passe au sein d’un crématorium. Pour éclairer les familles et lever les derniers tabous sur cette pratique souvent plus économique qu’un enterrement, nous vous expliquons le déroulement d’une crémation.

La crémation est une technique funéraire qui vise à brûler et réduire en cendres le corps d’un défunt. On parle de crémation et non d’incinération, qui s’applique plutôt pour des déchets. Ce processus peut s’accompagner d’une cérémonie funéraire. Le plus souvent, elle se déroule avant la crémation, mais peut aussi aussi avoir lieu après la crémation, au moment de la remise des cendres.

Avant la crémation

Le choix de la crémation peut avoir été pris par le défunt, de son vivant, ou être pris par la famille de celui-ci après sa mort. Avant de procéder à la crémation, il est nécessaire d’effectuer une préparation minimale du corps. Par exemple, le thanatologue doit s’assurer que tous les appareils médicaux et les régulateurs cardiaques sont retirés par sécurité, car ils peuvent exploser lorsque soumis à de trop hautes températures. Il faut aussi penser à retirer les bijoux et tout autre objet personnel, sauf si la famille souhaite que le défunt soit crématisé avec.

Pendant la crémation

La personne décédée doit obligatoirement être mise dans un contenant avant d’entrer dans le four crématoire. Il peut s’agir d’un simple contenant ou bien le cercueil dans lequel le corps a été exposé. Dans ce cas, les éléments en métal sont retirés. Le prix du contenant est inclus dans les forfaits offerts par Actuel services funéraires.

Le contenant est alors placé sur une table hydraulique, afin d’être glissé en toute sécurité sur un assemblage permettant d’accéder au four crématoire. La température du four se situe entre 1000 et 2000 degrés Celsius durant le temps de la crémation. Celle-ci dure en moyenne une heure et demie, mais peut durer plus longtemps selon la corpulence de la personne décédée. Durant la crémation, toutes les matières organiques disparaissent, et il ne reste alors que des fragments d’os. Après avoir refroidi pendant deux heures, ces fragments d’os sont broyés, ce qui donne les cendres.

Après la crémation

Les cendres sont ensuite recueillies et placées dans une urne funéraire choisie par le défunt au préalable, ou par ses proches. Il peut s’agir d’une urne en marbre, en laiton ou en bois ou autres matériaux.

Vous pouvez ensuite disposer des cendres selon les souhaits préalables du défunt, ou selon ce que la famille a décidé. Si vous inhumez l’urne dans le sol, dans un cimetière, vous pouvez choisir un monument ou une plaque pour marquer l’emplacement et permettre aux gens de venir se recueillir. Il est aussi possible d’acheter un emplacement dans un columbarium. Si le défunt souhaitait que ses cendres soient dispersées, assurez-vous de consulter les règlements en vigueur dans la municipalité. Réfléchissez aussi au fait que les proches du défunt souhaiteront certainement avoir un endroit où venir se recueillir et lui rendre hommage.

La crémation est une façon économique, néanmoins respectueuse, de disposer du corps d’un proche décédé. D’ailleurs, cette pratique est largement privilégiée au Québec. Selon des données de la Corporation des thanatologues du Québec, le taux de crémation était de 72% en 2015. Contactez Actuel services funéraires pour en apprendre plus sur nos forfaits économiques et notre service de crémation.

UN ACCOMPAGNEMENT RESPECTUEUX,
PERSONNALISÉ ET PROFESSIONNEL
À MOINDRE COÛT

CONSULTER NOS FORFAITS